mercredi 29 février 2012

La Compagnie des Glaces - G.J. Arnaud

Tomes 1 et 2
Science Fiction
Lorsque j'ai eu l'occasion de lire quelques romans de ce monument (au moins par la taille) de la Science Fiction française je n'ai pas hésité longtemps. Je ne cache pas que j'avais cependant un véritable a priori vis à vis de cette saga. D'abord devant le gigantisme de l'œuvre. Près d'une centaine de roman et tous écrits par le même auteur. J'avoue avoir du mal à concevoir que quantité et qualité puissent faire bon ménage en littérature. Ensuite à cause de l'éditeur. Fleuve Noir produisant pour moi essentiellement des « romans de gare ». Même s'il existe sans doute des perles au sein de la production, j'avais tendance à me montrer très dubitatif.
Lorsque j'appris, de surcroît, que l'auteur avait préalablement à cette série fleuve de Science Fiction commis d'autre séries assez conséquentes aussi dans les genres policier ou espionnage, notamment, un début de panique commença à m'envahir. Mais n'écoutant que mon courage, j'entamai ma lecture.
Le cadre de la Compagnie des Glaces est une Terre dont le climat à été rendu extrêmement rigoureux à la suite de l'explosion de la lune et de la présence de la couche de débris qui a entouré notre planète. Les températures sont glaciales et les humains ne survivent que sous des dômes de protection. Les déplacements ne sont plus assurés que par des trains qui circulent sur des centaines de milliers de kilomètres de rails. Les compagnies ferroviaires sont devenues à ce point importantes que ce sont elles qui dirigent en lieu et place des politiques et en imposant des lois dictatoriales.
En marge de cette société qui vit sous la protection des dômes, il existe des tribus d'hommes (de créatures disent certains), totalement insensibles aux conditions climatiques extrêmes qui sévissent. Qui sont-ils, d'où viennent-ils, personne ne le sait. C'est dans ce contexte que nous suivons les aventures de Lien Rag (quel nom !), glaciologue, qui va bientôt faire la connaissance de la résistance.
Je ne cache pas que le premier tome m'a plutôt agréablement surpris. Le style n'est certes pas d'une qualité littéraire exceptionnelle mais il est formé dans un français correct et se laisse lire facilement. Pas de place ici pour de longues descriptions, la priorité est plutôt donnée à l'action. Le rythme est rapide et on n'a guère le temps de s'ennuyer. De plus, l'auteur aborde rapidement des thèmes comme l'écologie, les dictatures, la religion, etc. de façon assez critique et pertinente. L'ensemble du roman fourmille d'idées.
Non, ce qui coince un peu, et plus particulièrement dans le second tome, c'est le manque d'empathie que l'on ressent vis à vis du personnage principal. La faute ici précisément au style qui ne nous permet pas d' approfondir la psychologie des personnages. On sait ce qu'ils font, on sait moins ce qu'ils pensent.
Alors j'avoue traîner un peu avant d'attaquer le troisième tome mais c'est aussi parce que j'ai beaucoup, beaucoup d'autres livres à lire.
Au final une série assez sympathique et qui offre au lecteur qui accroche bien à l'histoire la perspective de nombreuses heures de lectures.

9 commentaires:

  1. J'ai été un fan de la compagnie des glaces, mais la taille de la saga était trop énorme pour en voir le bout.

    J'ai un avis similaire :
    Je trouve aussi cela bien écrit et les thématiques en question sont intéressantes. Elles reviennent fréquemment.

    La psychologie des personnages s'affine en un sens sur le long terme mais parfois en filigrane. Ce qui est un peu frustrant sur un volume.

    Mais qu'est ce que c'est long... Trop long... Le lecteur s'épuise et la saga aurait bien eu besoin de quelques coupes.

    Il est à noter que la compagnie des glaces avait fait l'objet d'une réédition en tomes comportant chacun plusieurs volumes. L'auteur avait même commencé une saga "l'après compagnie des glaces". Mais j'ai déclaré forfait depuis trop longtemps.

    Autrement, l'auteur m'avait favorablement surpris avec un recueil de nouvelles fantastiques/policières.

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ton commentaire chris. Je vais poursuivre ma lecture (ou pas) jusqu'à ce que l'envie me quitte. On verra bien où cela me mène.

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait songer à faire un top ten des noms de héros au nom le plus étrange, je pensais avoir touché le fond avec une héroïne qui s'appelle "Ravin", mais "Lien" c'est assez fameux aussi xD

    RépondreSupprimer
  4. @ Calenwen : d'autant que l'auteur étant français, il n'y a pas lieu de chercher des explications à travers la langue.

    RépondreSupprimer
  5. Il y a bien longtemps maintenant que je les ai tous lu ! C'est vrai que sur la longueur, il y a du bon, comme du moins bon mais au final, la construction de la nouvelle société est passionnante à laquelle vous allez assister est passionnante.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai très envie de lire cette série mais je freine un peu sur la longueur...

    RépondreSupprimer
  7. J'imagine que l'on n'est pas obligé de s'avaler toute la série. Il doit y avoir des pauses aménagées dans le récit. À l'occasion, parles-en à M. Spocky, c'est un spécialiste ;o)

    RépondreSupprimer
  8. Comme toi, j'ai lu les deux ou trois premiers tomes, et j'ai arrêté, faute d'empathie. Lorsque je revoie cette série sur les étagère d'un bon libraire, toutefois, j'ai comme une démangeaison au bout des doigts. Cet Terre glaciale et dérangeante était quand même une sacrée bonne trouvaille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai le même sentiment que toi. Manque d'empathie et en même temps une furieuse envie de m'attaquer à une série interminable qui me divertirait pendant quelques siècles. L'idée de départ est en effet excellente.

      Supprimer