dimanche 26 avril 2015

Travail soigné - Pierre Lemaitre

Quatrième de couverture
Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D’autres crimes se révèlent, horribles, gratuits… La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ». Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes mais celle-ci va le placer totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu’à la vie même de Camille qui n’échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l’art… 
Nul doute que c'est sachant que Pierre Lemaitre avait reçu le prix Goncourt pour son roman Au revoir là-haut (que je n'ai encore pas lu) que m'est venue l'idée de lire ce thriller. Plus curieux qu'autre chose, donc. Alors, ma curiosité a-t-elle été récompensée ?
Il me semble l'avoir déjà dit, mais tant pis, je me répète, pour moi un thriller, qui ne ressemble en général à rien d'autre autant qu'un autre thriller, ne se distingue des autres que par un certain nombre de qualités. Le style, par exemple. Et ici, nous sommes servis. C'est tout de même un (futur) prix Goncourt qui écrit. Merde ! Les chapitres sont courts, voire ultra courts, comme je les aime. Cela donne indéniablement du rythme à l'histoire et nous garantit que Lemaitre est probablement allé chaque fois à l'essentiel. Une autre des qualités d'un thriller réside dans la composition des personnages. Là aussi, l'auteur a fait de réels efforts pour nous offrir une galerie de personnages à la psychologie plutôt travaillée. Enfin, la qualité sans doute la plus importante de toutes, celle qui nous permettra de dire définitivement : ça, c'est un bon thriller ! c'est l'originalité de l'histoire. Et là, force m'est de constater que le roman pêche peut-être un peu. Un bon nombre des évènements que nous découvrons nous donnent, immanquablement, la sensation que nous les avons déjà lus ou vus quelque part. Seuls quelques détails apportent leur lot d'originalité. La taille du commandant Verhoeven, par exemple. Avec son mètre quarante-cinq, il est incontestablement un enquêteur comme on n'en a jamais vu. L'inspiration du tueur est également un élément qui, s'il n'est pas complètement original est tout de même plutôt intéressant. La révélation finale est de son côté très surprenante.
Alors voilà, ce Travail soigné n'est probablement pas le thriller du siècle, mais toujours est-il que je l'ai littéralement dévoré tant il m'était difficile d'arrêter ma lecture. L'histoire s'avère prenante et, cerise sur le gâteau, Pierre Lemaitre nous gratifie d'une liste de polars, dont les titres sont égrainés ici et là, tout au long du texte et qui font probablement parti de son palmarès personnel. J'aime quand un auteur nous fait partager ses goûts et nous offre des idées de lecture. Surtout quand il s'agit de monuments comme : Le dahlia noir de James Ellroy, American Psycho de Bret Easton Ellis, Laidlaw de William McIlvaney, Nécropolis de Liebermann, Le meurtre de Roger Ackroyd d'Agatha Christie, La lettre volée d'Edgar Poe, Le chien des Baskerville de Conan Doyle, Le mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux, De sang froid de Truman Capote, La mariée était en noir de William Irish, Le crime d'Orcival d'Émile Gaboriau, Le poète de Michael Connelly, etc.
Si vous en avez l'occasion lisez ce roman. Il est hors de doute que ce ne sera pas du temps perdu et que vous aurez le sentiment d'avoir passé un excellent moment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire